Deuil, l’après obsèques

Résumé des étapes du deuil et entretien du souvenir avec le site internet Paradis Blanc.

Le deuil est une succession d’états psychologiques difficiles à traverser. D’abord le choc, le déni, “non ce n’est pas possible”, on refuse de croire au décès d’un être cher. Vient également la colère, lorsque l’on réalise l’absence, on se pose des questions, on peut même en vouloir au défunt.

La phase dépressive vient ensuite, on pense ne pas pouvoir faire face, la tristesse est présente sans cesse et peut entraîner des pertes de sommeil ou des troubles alimentaires ou du comportement.

Les “étapes” du deuil ont été souvent étudiées par différents psychologues et revêtent plusieurs niveaux, qui ne sont pas universels. Chaque personne vivra un deuil différemment et il est important d’être entouré ou de s’entourer.

Après les obsèques, dans une période plus ou moins longue, “l’acceptation du décès” vient : la mort du proche est acceptée, sans que l’on oublie le défunt pour autant ou que la tristesse ne soit plus du tout présente. Cependant la vie défile, et il faut reprendre pied. Un deuil prend plus ou moins de temps, et les réactions peuvent varier d’une personne à une autre.

deuil souvenir défuntPremier deuil, William BOUGUEREAU.

 

Les conseillers funéraires sont amenés à voir des réactions surprenantes de la part de proches: colère, comportement absent, même des rires parfois. Mais il ne faut jamais juger une réaction qui paraît déplacée. Lors d’un décès qui est précédé d’une longue maladie incurable, une angoisse profonde peut s’installer, et un stress quasi permanent. Une “épée de Damoclès” au dessus des têtes des familles est présente avec une question “quand va survenir le décès puisqu’il est inévitable ?”. Les visites à l’hôpital entraînent la peur de LA dernière visite, et le temps paraît long tandis que l’espoir s’amincit. Voir un proche souffrir est également très difficile, et le décès représente souvent un soulagement : la personne ne souffre plus.

Dans ces cas de maladies longues et incurable le processus de deuil peut commencer bien avant le décès et se manifester dès l’annonce de la maladie. Alors une famille qui rit lors de l’organisation des obsèques, non ce n’est pas choquant. C’est simplement une énorme pression qui retombe: la tristesse n’en est pas moins grande.

Si vous êtes proche d’une personne en deuil, n’hésitez pas à témoigner votre soutien, avant, pendant mais aussi après les obsèques. Un courrier, un texto, un mail sont des mots de réconforts et une occasion de témoigner de liens forts.

Entretenir le souvenir après un deuil

Lorsque la vie reprend son cours, les pensées vers le défunt restent. A cause de l’éloignement des familles, d’une impossibilité de se recueillir sur un lieu défini (dispersion des cendre en pleine nature par exemple), une volonté d’éviter le cimetière ou pour toute autre raison le recueillement est parfois compliqué.

Aujourd’hui internet prend une grande place dans nos vies. La toile devenue presque incontournable de nos quotidiens, sujette de dérives aussi, recèle aussi quelques trésors d’imaginations dédiés aux familles en deuil.

ParadisBlanc.com est une plateforme de mémoriaux en ligne. Son objectif est d’entretenir le souvenir d’une personne défunte en y intégrant des photos, des témoignages, des morceaux de vie. Le mémorial permet également de recueillir ces mots de réconfort que peuvent adresser l’ensemble de la famille ou des proches qui ne sont pas là physiquement.

Plus vivant que la tombe au cimetière où les hommages ne sont que des courts passages anonymes, le mémorial de Paradis Blanc permet aux familles de rassembler les souvenirs heureux et d’apaiser le chagrin.

paradisblanc.com

Mémorial en ligne paradisblanc.com

 

Les créateurs de ce site sont bien placés pour connaître la douleur des familles et leurs besoins puisque l’idée de Paradis Blanc leur est venue suite au décès d’un parent. Ce sont des personnes disponibles qui ont réalisé un projet humain et fédérateur. Aujourd’hui le site rassemble des milliers d’utilisateurs. C’est d’ailleurs plus qu’un site, Paradis Blanc est devenu une communauté où des inconnus se soutiennent : après être passé par le drame d’un décès, on ne manque pas d’un mot de sympathie auprès des nouveaux inscrits.

Bien que le contact physique ne soit pas là, l’intention y est. La communauté Paradis Blanc saura devenir un endroit de souvenirs bienveillants, une ode à la vie de ceux qui vous ont quittés, un soutien réconfortant pour tous ceux qui éprouvent le besoin de marquer une idée: ne pas oublier.