Comment éviter les vols au cimetière?


Les vols au cimetière des éléments décorant les monuments funéraires, sont malheureusement réguliers dans les communes françaises. Comment éviter les vols au cimetière, ou au moins les décourager?

 

Profanations et dégradations

Malheureusement il est difficile d’éviter ce genre d’actes, le remède contre la bêtise n’ayant pas été découvert à ce jour. Si le métier de gardien de cimetière s’est perdu au profit d’agents municipaux polyvalents, il n’est pas improbable qu’il soit de nouveau sollicité un jour, avec maison dans le cimetière permettant une surveillance 24h/24. Des systèmes de vidéo-surveillance ou des patrouilles de police régulières peuvent également être envisagées par les mairies, mais tout ceci a un coût.

vol cimetière, violation sépulture

 

 

Lois

Celui qui, idiot, franchira les murs du lieu de repos des défunts afin de casser ou profaner, et qui sera appréhendé par les pouvoirs de police risque cependant les peines suivantes:

Toute atteinte à l’intégrité du cadavre, par quelque moyen que ce soit, est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.

La violation ou la profanation, par quelque moyen que ce soit, de tombeaux, de sépultures, d’urnes cinéraires ou de monuments édifiés à la mémoire des morts est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.

La peine est portée à deux ans d’emprisonnement et à 30 000 euros d’amende lorsque les infractions définies à l’alinéa précédent ont été accompagnées d’atteinte à l’intégrité du cadavre.

(Article 225-17 du Code Pénal)

Et :

 

Lorsque les infractions définies à l’article précédent ont été commises à raison de l’appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, des personnes décédées à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, les peines sont portées à trois ans d’emprisonnement et à 45 000 euros d’amende pour les infractions définies aux deux premiers alinéas de l’article 225-17 et à cinq ans d’emprisonnement et à 75 000 euros d’amende pour celle définie au dernier alinéa de cet article.

(Article 225-18 du Code Pénal)

Eviter les vols au cimetière, conseils

Pour ce qui est des vols, en revanche, quelques conseils afin de les éviter. Sans garantie totale, car qui veut véritablement voler vole, mais il est de votre ressort de pouvoir décourager l’indélicat qui voudra s’en prendre à vos objets funéraires.

Les vases, jardinières ou cache-pots, surtout en granit sont assez onéreux et suscitent donc la convoitise. Afin d’éviter le vol de ceux-ci, faites graver les initiales du défunt dessus, les éléments ainsi personnalisés ne pourront pas être “réutilisés” ailleurs. Vous pouvez également les sceller avec un point ou deux de silicone neutre sur les bords de l’élément, cela ne facilitera pas le nettoyage, mais dissuadera celui qui voudrait se l’approprier. Notez le “un point ou deux de silicone”: le granit étant lourd, abuser du silicone pourrait se retourner contre vous le jour ou vous voudrez déplacer l’élément, qui s’en trouvera quasiment indécollable.

Les plaques funéraires font rarement l’objet de vols, car elle n’ont d’autre valeur que celle, sentimentale, des familles. Préférez-les plutôt avec une gravure, une lithogravure ou peinture plutôt qu’un bronze. Les bronzes qui ornementent les souvenirs sont généralement de petite taille et creux, ils ne représentent cependant qu’un maigre butin.

Les statues, ou décorations en bronze, sont les éléments les plus convoités. Préférez les bronzes qui se fixent en applique (c’est à dire qui sont plaqués verticalement à la stèle ou ailleurs en un ou deux points). Ces éléments sont généralement pourvus de vis, introduites dans le monument préalablement percé. Le trou est également garni de colle. Il est donc plus difficile de les enlever du monument car ils représentent moins de possibilité d’emprise, contrairement à un élément qui est fixé par le dessous.

Enfin, il existe des matériaux comme la résine, le marbre reconstitué ou la fibre de verre, qui ne représentent pas de valeur particulière pour les voleurs, mais qui présentent l’aspect du bronze et qui orneront tout aussi joliment un monument funéraire.

Plainte

Enfin, même si vous êtes victime d’un vol isolé, n’hésitez pas à porter plainte auprès des autorités et à prévenir la mairie. Vous pourrez non seulement espérer une surveillance accrue du cimetière, mais peut-être aussi permettre aux enquêteurs de relier votre affaire à d’autres, et donc de pouvoir faire avancer les investigations sur la recherche du/des voleur(s).

En espérant que ces pratiques cessent, pour le repos des morts et la tranquillité des vivants…

vols au cimetière

 Cet article vous a semblé utile? Partagez-le afin d’informer le plus de personnes possible!